Comment investir en Crowdfunding ?

161
comment-investir-en-crowdfunding-nouvelle-epargne
Comment investir en Crowdfunding ? | Nouvelle Épargne

Investir en crowdfunding est en train de se démocratiser avec l’émergence des différentes plateformes de financement participatif de plus en plus accessibles à tous. En effet, il y a encore quelques années, les épargnants ne juraient par exemple que par l’investissement en assurance-vie ou en scpi. Depuis peu de temps, le crowdfunding intéresse de plus en plus d’épargnants avec des portefeuilles vraiment différents.
Mais un investissement en crowdfunding, qu’est-ce que c’est ? Et comment bien choisir et réaliser son investissement participatif ?

 

Sommaire de cet article

 


Investir en crowdfunding – Définition

 

Crowdfunding ou financement participatif de masse

Le crowdfunding, ou financement participatifCrowd signifie foule en anglais et Funding signifie financement – donc le financement de masse ou le financement par la foule si on traduit le terme anglophone, est une action qui consiste à collecter des fonds, d’un petit ou d’un gros montant, grâce à la participation d’un grand nombre de particuliers, afin de financer un projet. Le crowdfunding est possible grâce à aux différente plateformes ou différents sites web dédiés à cette activité et facilement repérables sur internet.

Tout démarre d’un projet porté par un individu ou des entrepreneurs qui ne possèdent pas assez de capital pour s’auto-financer et qui font donc appel à des particuliers, futurs épargnants en crowdfunding, afin de récolter des fonds qui aideront au développement du dit projet. Suite à la prise d’information réalisée sur la plateforme internet hébergeant les projets proposés en financement participatif, les épargnants, particuliers, désireux d’investir dans les idées des porteurs de projets, n’auront plus qu’à réaliser leur participation sous la modalité de financement proposée.

 

 

Liste des modalités de crowdfunding existants

Cette modalité peut bien entendu changer et évoluer d’une plateforme à l’autre, rendant ainsi le crowdfunding adapté à tous les portefeuilles. Et voici donc sans plus attendre la liste des différents types de financement en crowdfunding :

  1. Le prêt ou Crowdlending, accompagné d’un taux d’intérêt
  2. Le don souvent remercié par une contrepartie participative
  3. L’investissement en capital qui présente un meilleur rendement mais aussi un risque plus important en perte

 


4 Règles pour investir correctement en Crowdfunding

 

Nous avons compris qu’investir par le biais du crowdfunding permettait à des start-up(s) ou à des entrepreneurs, ou encore à des porteurs de projets de faire financer une idée émergente grâce à la puissance de l’investissement par la foule. Ainsi, tous les particuliers et donc tous les portefeuilles d’épargnants peuvent trouver un intérêt à investir de façon participative.
Voici maintenant les 4 règles à respecter pour réussir son investissement en crowdfunding.

 

Règle numéro 1 – Choisir un projet qui vous intéresse réellement

Il est très facile de se perdre dans les projets proposés en crowdfunding tant il y en sur les différentes plateformes en ligne. En effet, le financement participatif a le vent en poupe et les investisseurs adorent ça. Les porteurs de projets aussi me direz-vous.

C’est pour cette raison que cette règle est importante. Avant de choisir tout et n’importe quoi, faites le point avec ce qui vous plait et ce qui vous intéresse réellement – Choisissez un investissement en crowdfunding qui vous parle et vous convient. Ainsi, peu importe la durée d’investissement, à court terme ou à long terme, vous serez intéressé par votre placement et par le projet qui se développe.

Car pour rappel, un investissement n’est jamais sans risque et il vaut mieux choisir ses projets plutôt que d’investir partout, beaucoup trop diversifier ses investissements participatifs et risquer trop gros.

 

Règle numéro 2 – Analyser la plateforme qui propose l’investissement participatif

Très important également car il existe plusieurs dizaines de plateformes de crowdfunding et toutes ne se valent pas. Posez-vous donc les bonnes questions :

  • est domiciliée la plateforme de crowdfunding ?
  • Qui s’occupe du site ?
  • Y a-t-il un label, un statut juridique approuvé par l’ORIAS ou l’ACPR ? (voir plus bas dans l’article)
  • Pouvez-vous joindre facilement les gestionnaires du site en cas de problème technique ou financier ?
  • Les mentions légales sont-elles à jour ?
  • Combien d’opérations d’investissement participatif ont déjà été effectuées ?
  • etc..

Posez-vous les questions et pensez de manière logique. Faites attention à l’appât du gain et taux d’intérêts beaucoup trop important, lesquels cacheraient une arnaque éventuelle.

Retrouvez la liste des plateformes en financement participatif dans le point « les types de plateformes de crowdfunding » plus bas dans cet article explicatif.

 

Règle numéro 3 – Diversifier ses investissements en crowdfunding

Il est régulièrement cité sur le site de Nouvelle Épargne et pourtant il est vite oublié lorsqu’il s’agit d’effectuer un investissement, nous parlons bien entendu de l’adage « ne jamais placer tous ses œufs dans le même panier« , ou encore, n’oubliez jamais de diversifier vos placements pour réduire vos risques de perte en capital.

En d’autres termes, ne placez pas tout votre investissement sur le même projet participatif afin d’éviter de perdre votre capital investi si le projet sélectionné venait à disparaître ou finalement capoter.

 

Règle numéro 4 – Mesurer la durée de blocage des fonds investis

Faites le point avant d’investir sur projet et calculez le temps de blocage de votre capital investi. Soyez sûr de ne pas avoir besoin de vos fonds pour financer un besoin personnel inattendu, lequel risquerai de vous mettre dans une position de difficulté.

Il existe en financement participatif, des projets à court terme et des projets à long terme. Vous aurez donc l’embarras du choix en terme de temps d’investissement.

La liquidité de ce type d’investissement participatif est faible voir plutôt nulle dans la majorité des cas. Votre capital investi le sera donc pour la durée totale du projet.

 

Règle 5 – bonus – Exiger une transparence du projet financé en crowdfunding

Nous ne voulions pas vous laisser sans ce point bonus qui nous semble important chez Nouvelle Épargne, que ce soit concernant un investissement participatif ou qu’il concerne également un investissement en SCPI ou en Assurance-vie.

Il faut qu’en tant qu’épargnant investisseur vous soyez au courant de tout ! Vous devez tout savoir sur le projet. Le crowdfunding étant un placement intéressant, il présente aussi des risques de pertes. Lorsque vous investissez, vous devez connaitre

  • Les modalités financières,
  • Les gains espérés,
  • Les risques attendus,
  • Les porteurs du projet et leurs précédents projets s’ils en ont,
  • La durée d’investissement participatif, etc.

Demandez, renseignez-vous et si vous avez un doute, n’investissez pas. Vous l’avez lu au début de cet article, il existe des centaines de projets proposés en crowdfunding.

 


Liste et typologies des plateformes de Crowdfunding existantes

 

Pour éviter de passer par des Business Angel ou encore pour éviter de demander à des dizaines de banques des subventions qui sont souvent très dures à être accordées, les méthodes traditionnelles de financement laissent de plus en plus la place au crowdfunding qui peut rapporter un joli intéressement aux deux parties intéressées par le projet de financement.

Dans tous les cas de figure, et comme cité précédemment, il est offert plusieurs possibilités d’investissements aux épargnants : le prêt ou crowdlending, le don, l’investissement ou la souscription de titres financiers à taux d’intérêts ou encore appelé equity crowdfunding.

Renseignez-vous avant d’investir et choisissez selon votre disponibilité de fond et votre intérêt pour le projet.

 

Liste des plateformes de crowdfunding les plus connues

Voici une liste des principales plateformes de crowdfunding qui sont présente sur le marché de l’investissement participatif depuis plusieurs années et qui n’ont plus à prouver leur authenticité tant les porteurs de projets et les investisseurs leurs font confiance.

 

Les plateformes de prêt ou de Crowdlending

 

 

Plateformes de Prêt

Type

Projets Financés

En savoir plus

1Logo-unilend-crowdfunding 

Plateforme de Prêt

 

Plus de 416 projets financés

 

En savoir plus

2Logo-credit_fr-crowdfunding 

Plateforme de Prêt

 

Plus de 397 projets financés

 

En savoir plus

3Logo-lendix-crowdfunding 

Plateforme de Prêt

 

Plus de 455 projets financés

 

En savoir plus

4Logo-bolden-crowdfunding 

Plateforme de Prêt

 

Plus de 128 projets financés

 

En savoir plus

 

Les plateformes de don ou de contrepartie

 

 

Plateformes de Don

Type

Projets Financés

En savoir plus

1Logo-ulule-crowdfunding 

Plateforme de Don

 

Plus de 23 500 projets financés

 

En savoir plus

2Logo-kisskissBB-crowdfunding 

Plateforme de Don

 

Plus de 31 500 projets financés

 

En savoir plus

3Logo-tudigo-crowdfunding 

Plateforme de Don

 

Plus de 1000 projets financés

 

En savoir plus

 

Les plateformes d’investissement ou d’Equity crowdfunding

 

 

Plateformes d'investissement

Type

Investissements réalisés

En savoir plus

1Logo-wiseed-crowdfunding 

Plateforme d'investissement

 

A déjà aidé à lever plus de 14 millions d’euros

 

En savoir plus

2Logo-anaxago-crowdfunding 

Plateforme d'investissement

 

A déjà aidé à lever plus de 11 millions d’euros

 

En savoir plus

3Logo-smartangels-crowdfunding 

Plateforme d'investissement

 

A déjà aidé à lever plus de 30 millions d’euros

 

En savoir plus

 

Bien entendu, ce n’est pas parce qu’une plateforme de crowdfunding n’appartient pas à notre liste que celle-ci n’est pas bonne. Cela signifie juste qu’elle est ou trop récente, ou pas assez connue pour le moment. Encore une fois, renseignez-vous et faites-vous votre propre opinion.

 


La réglementation en Crowdfunding en France

 

Des statuts réglementaires

Que vous optiez pour de la donation, pour de l’investissement ou pour du prêt afin de participer au financement d’un projet en crowdfunding, la France suit maintenant de prêt ce type d’investissement participatif et a positionné sur le sujet un cadre juridique depuis le 1er octobre 2014.

Deux statuts ont ainsi été mis en place et doivent être obtenus pour garantir un véritable professionnalisme de la part des sociétés Françaises proposant un service de crowdfunding :

  1. Le statut IFP ou Intermédiaire en Financement Participatif – Plateformes de prêt
  2. Le statut CIP ou Conseiller en Investissement Participatif – Plateformes d’investissement

 

label-de-financement-participatif-crowdfunding-crowdlending
Label de financement Participatif – Crowdfunding

De plus, vous pourrez fréquemment tomber sur le label de financement participatif ci-joint qui peut être utilisé et posé sur le site des professionnels qui sont immatriculés à L’ORIAS (Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance) avec leur statut IFP ou CIP. Il est aussi utilisable par les professionnels qui ont le statut de Prestataire de Services d’Investissements (PSI) lesquels présente une société agréée par l’ACPR ou Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution.

 

 


Quels sont les risques en financement participatif ?

 

Le financement participatif n’est pas sans risques car quand on investit en Crowdfunding, on parle d’investissement avec des pertes possibles. Même si vous effectuez un investissement participatif sous forme de don, attendant une contrepartie, vous n’êtes pas à l’abri que le projet échoue. Dans cette situation, il est très rare de récupérer ses fonds et encore moins la contrepartie.

N’investissez donc que le capital que vous êtes d’accord de perdre en cas d’échec du projet. Ne commencez jamais à risquer un capital dont vous auriez besoin pour vivre. L’investissement en crowdfunding présente des risques réels de perte en capital.

 

En conclusion et pour récapitulatif :

  • Étudiez bien la faisabilité des projets,
  • N’investissez que dans les projets qui vous parlent
  • Investissez un capital que vous êtes d’accord de risquer
  • Posez des questions et comprenez bien tous les aspects du projet choisi
  • Vérifiez l’authenticité des plateformes de crowdfunding grâce aux labels et statuts
  • Diversifiez vos placements

 

Nous espérons avoir répondu à vos questions et vous souhaitons le meilleur investissement participatif possible, qu’il soit en crowdfunding ou en crowdlending. N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire et merci d’avance si vous notez cet article en cliquant sur les étoiles jaunes ci-dessous, ainsi que si vous le partagez avec vos proches.

Rendez-vous prochainement sur Nouvelle Épargne.

 

Articles conseillés :

Comment investir en Crowdfunding ?
5 (100%) 3 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here