Le rachat de crédits | Nouvelle Épargne

285
le-rachat-de-credits-nouvelle-epargne
Comment bien effectuer un rachat de crédits ? | Nouvelle Épargne

Le rachat de crédits est une opération souvent bienvenue pour alléger son budget. De plus en plus de Français sont séduits par ce type de « réduction » et grâce à internet, le regroupement de crédit peut même être effectué directement en ligne. Cependant loin d’être une action financière anodine, il vaut mieux anticiper et préparer son rachat avec un courtier professionnel et spécialisé sur le sujet. En attendant, revenons sur son intérêt et les astuces pour que l’opération soit un succès.

 

Sommaire de cet article

  1. Qu’appelle-t-on le rachat de crédits ?
  2. A quoi sert le rachat de crédits ?
  3. Comment mettre en place votre dossier de rachat de crédits ?
  4. Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?
  5. Ce qu’il faut retenir

 


Qu’appelle-t-on « rachat de crédits » ?

 

Rachat de crédit – Définition

Le rachat de crédits, également appelé « refinancement » ou « regroupement » de prêts, permet de diminuer son montant global de remboursement d’emprunts.

 

En quoi consiste un regroupement ou refinancement de prêts ?

Un rachat ou regroupement de crédits est une opération consistant à faire racheter par votre établissement bancaire, ou un autre organisme, tout ou partie de vos prêts en cours. Si le montant total racheté est constitué à plus des deux tiers d’un crédit immobilier, le nouveau prêt bénéficiera des caractéristiques de cette catégorie, notamment un taux nominal plus faible que pour un prêt à la consommation.
Ou encore, si vous avez par exemple souscrit trois crédits arrivant à échéance dans les 2 à 3 ans, vous pouvez y substituer un seul prêt sur 5 ans qui vous permettra de diminuer sensiblement vos mensualités de remboursement.

Que vous soyez locataire, propriétaire ou même logé à titre gratuit, le rachat de crédits s’adresse à tout emprunteur solvable détenant plusieurs prêts.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un rachat de crédits ?

En général, l’effet recherché par une opération de rachat/refinancement consiste en une diminution des charges financières du foyer.
En regroupant plusieurs crédits au sein d’un seul nouveau prêt courant sur une durée supérieure à celle des engagements précédents, la mensualité sera en effet mathématiquement inférieure au total des remboursements antérieurs.

Il peut également être intéressant de racheter vos prêts si vous pouvez bénéficier d’un taux inférieur au taux moyen actualisé de vos anciens-emprunts, ce qui est fréquemment le cas lors d’un rachat/refinancement de crédit immobilier. Toutefois, en allongeant la durée restante de votre dette, vous augmentez également mathématiquement le montant des intérêts qui seront donc plus élevés que si les anciens prêts s’étaient éteints au fil de leurs échéances initiales respectives.

Alléger son budget se fait ainsi au prix d’un nouveau crédit plus couteux et, plus vous aspirerez à réduire vos mensualités et votre taux d’endettement, plus votre durée de remboursement et le coût de votre nouvel emprunt seront importants.

Nous vous conseillons donc de vous poser la question : quel type de rachat de crédits faut-il choisir ?

 


À quoi sert le rachat de crédits ?

 

Rachat de crédit, à quoi ça sert ?

Le principal objectif du rachat de prêts est de diminuer son taux d’endettement en allégeant ses remboursements.

 

Est-il intéressant de recourir au rachat de crédits si on n’a pas de difficultés financières ?

Oui, il est même conseillé d’utiliser le rachat de prêts en prévention de difficultés financières pouvant être conséquentes à une diminution de revenus, comme une séparation ou un départ en retraite.

En complément de mesures de rééquilibrage de votre budget (baisse des dépenses compressibles, recherche de sources de revenus annexes), un regroupement sera en effet d’autant plus efficace qu’il interviendra en amont de difficultés à rembourser vos engagements. Le rachat de crédits peut également s’intégrer en prévision d’un nouveau projet personnel comme un changement de véhicule.

Enfin, si le montant que vous sollicitez et la garantie que vous pouvez apporter (comme une hypothèque) vous le permettent, il est tout à fait envisageable de re-financer vos crédits en cours à l’occasion de ce projet.

 

Comment peut-on diminuer ses charges avec un rachat de crédits ?

C’est en réaménageant la durée de votre dette globale que vous pourrez diminuer vos mensualités de remboursement.

Prenons l’exemple d’un foyer disposant d’un revenu mensuel de 4 700 € et détenant :

  • un prêt immobilier remboursable sur une durée restante de 20 ans pour 1 050 € avec un capital restant dû de 255 000 €
  • un crédit voiture courant sur encore 4 ans pour 490 € avec un capital restant dû de 19 800 € et
  • une réserve de trésorerie renouvelable remboursable par mensualités de 150 € avec un capital restant dû de 2 900 €.

Le remboursement de 1.690 € par mois du foyer représente un taux d’effort de près de 36 % pouvant limiter la capacité de la famille à mener à bien de nouveau projets. Un réaménagement de leur dette totale sur 25 ans leur permettrait de revenir à une mensualité de 1 320 € équivalant à 28 % de leurs revenus, soit en-deçà du taux d’endettement usuel de 30 %, avec un gain de trésorerie mensuel de 370 €, soit 4 440 € annuels.

 


Comment mettre en place un rachat de crédits ?

 

Que vous montiez votre dossier seul ou avec l’aide d’un interlocuteur financier, votre demande de rachat devra respecter un certain formalisme afin d’en faciliter l’analyse.

 

Quels sont les éléments à fournir pour solliciter un rachat de crédits ?

Comme toute demande de crédit, vous aurez à fournir :

  • Un justification de vos revenus par le biais de :
    1. vos dernières fiches de paie
    2. votre dernier avis d’impôt sur le revenu, ainsi, éventuellement, que
    3. votre bilan comptable (professionnels non-salariés) et
    4. tout autre justificatif réclamé par l’organisme (fiche de paie de décembre N – 1, dernière déclaration de revenus, justificatifs de revenus fonciers, etc.)
  • La justification de vos charges hors prêts rachetés telles que :
    1. les contrats et tableaux d’amortissement des crédits en cours éventuellement conservés,
    2. votre bail et les derniers avis d’échéance de votre loyer si vous êtes locataire (ou une attestation en cas de logement à titre gratuit) ainsi que,
    3. tout autre justificatif appuyant les charges récurrentes figurant sur vos relevés de compte des trois derniers mois.
  • Les justificatifs des prêts et autres charges intégrés dans le rachat, notamment :
    1. les contrats et tableaux d’amortissement des prêts amortissables à la consommation et/ou immobilier,
    2. les derniers relevés mensuels des réserves de crédit renouvelables,
    3. votre contrat de découvert bancaire autorisé, ainsi que,
    4. tout autre justificatif appuyant un montant à intégrer dans le rachat (retard éventuel de loyer, de paiement d’impôts, etc.).

 

Quelles sont les étapes d’un rachat de crédits ?

Une fois votre dossier complet, il vous faudra le soumettre à votre banquier, le cas échéant à un autre organisme financier ou un intermédiaire de votre choix comme un courtier spécialisé en rachat de crédits.

Passer par un courtier peut être un atout :

  • sa rémunération ne pourra légalement intervenir qu’au déblocage du prêt (donc seulement en cas de réussite de l’opération) et pourra fréquemment être intégrée au montant à emprunter et
  • passer par un spécialiste travaillant avec de multiples interlocuteurs vous permettra de solliciter plusieurs créanciers et d’augmenter ainsi vos chances de succès.

Une fois l’accord obtenu, votre interlocuteur vous indiquera les modalités choisies pour procéder aux divers remboursements : solde par vos soins après déblocage des fonds ou virement directement effectué par son biais auprès de vos précédents créanciers.

En cas de rachat de prêt immobilier (montant global d’immobilier supérieur à 60 % de la somme empruntée) auprès d’un nouveau créancier, anticipez également les étapes relatives :

  • à l’assurance emprunteur (questionnaire de santé voire examens médicaux en fonction de la somme), ainsi que ,
  • à la mise en place de la garantie de type hypothécaire ou solidaire, qui peut prendre un certain temps.

 


Quelles sont les erreurs à ne pas commettre lors d’un rachat de crédits ?

 

L’anticipation lors du rachat de crédit

L’anticipation est le maître mot à garder en tête lors d’un rachat de crédits.

 

Pourquoi ne faut-il pas attendre avant de solliciter un rachat de crédits ?

N’attendez pas d’être dépassé par les événements pour envisager un regroupement de crédits. Plus vous accumulerez de retard dans vos remboursements et paiements de charges et plus votre demande sera difficile à accepter.

Bien qu’ils n’en aient pas l’obligation, aucun organisme n’acceptera notamment de financer un emprunteur apparaissant à l’un des fichiers d’incidents de la Banque de France, que ce soit au titre du fichier des incidents de crédits aux particuliers (FICP) ou suite à l’émission d’un chèque sans provision (FCC) ou à l’utilisation abusive d’un autre moyen de paiement.

 

Est-il préférable de garder certains prêts ou de regrouper l’ensemble de ses crédits ?

Pour savoir si vous avez intérêt à procéder à un rachat partiel ou total de vos dettes, réfléchissez à l’effet souhaité à moyen-long terme.
Est-il judicieux d’intégrer les quelques milliers d’euros de votre crédit immobilier dont les intérêts ont déjà été remboursés pour repartir sur un crédit de 15 ans ? Pas si vous avez la capacité de faire face à ce remboursement jusqu’à son extinction sans mettre en péril votre solvabilité…

À l’inverse, avez-vous intérêt à garder ce crédit renouvelable de 3 000 € ne vous coûtant, certes, que 75 € par mois, mais dont le coût total à l’année représente voire dépasse la somme de capital effectivement remboursé ? Mieux vaut l’intégrer à votre enveloppe de rachat et en profiter pour clôturer définitivement cette réserve tentante mais hors de prix !

Anticipez, prenez le temps de réfléchir à votre situation et surtout prenez les bonne décisions lors de vos rachats de crédits ! Demandez conseil au-près de courtier.

 


L’essentiel à retenir pour réussir son rachat de crédits

 

Ce qu’il faut retenir

Pour que votre rachat de crédits soit bénéfique au plus tôt et à long terme, adoptez les réflexes suivants.

 

N’attendez pas qu’il soit trop tard !

Avant de risquer l’interdiction bancaire, et si vous n’avez pas d’autre moyens de rééquilibrer votre budget, envisagez la possibilité de regrouper vos crédits avec votre interlocuteur financier ou en effectuant vous-même des simulations préalablement à la soumission de votre dossier.

 

Poursuivez le remboursement de vos prêts jusqu’à la mise en place effective du rachat !

Ne commettez pas l’erreur d’arrêter de régler certaines échéances parce que vous avez un dossier de rachat en cours… Son instruction peut prendre plus de temps que prévu et la décision peut être remise en cause par l’accroissement estimé du risque par votre nouveau créancier ! Priorisez le paiement de vos charges incompressibles et le respect de vos engagements financiers, quitte à réduire votre train de vie sur des dépenses non indispensables le temps que votre rachat se mette en place.

 

Préparez soigneusement votre dossier !

Facilitez le travail de l’organisme prêteur en préparant en amont le dossier le plus complet possible : fournissez notamment tout document expliquant/justifiant les opérations bancaires pouvant soulever des interrogations.

 

Choisissez la solution la plus viable à moyen terme !

Ne cédez pas à l’urgence en rachetant un prêt arrivant à échéance quelques mois plus tard si vous pouvez « tenir » jusque-là, surtout s’il s’agit d’un crédit dont les intérêts ont déjà été amortis et/ou dont le taux effectif est inférieur à celui de l’emprunt consenti.

 

N’hésitez pas à vous faire accompagner !

Passer par un intermédiaire spécialisé peut être une bonne idée si votre dossier présente une particularité et/ou que votre profil peut intéresser plusieurs banques : il vous fera gagner du temps et pourra obtenir un meilleur taux en faisant jouer la concurrence.

 

Profitez de cette opportunité pour prendre de bonnes habitudes en matière de budget !

Pour conclure, un rachat de crédits réussi sera en effet celui qui vous permettra de rééquilibrer durablement votre budget.

 

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires,
À très bientôt sur Nouvelle Épargne.

 

Articles conseillés:

Le rachat de crédits | Nouvelle Épargne
5 (100%) 4 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here